dimanche 22 novembre 2015

Dimanche 22/11/15 : Barbizon

Forte baisse des températures pour ce dimanche mais grand soleil dans un magnifique ciel bleu aux couleurs de l'hiver. Journée historique ou presque puisque c'est le retour de Bast parmi nous à Bleau , et qui plus est avec Benoit. Ca fait bien 18 mois que ça n'était pas arrivé. Le groupe est impressionnant : Bast , Alain avec un ami à lui, Mary & JM, Seb, Pat et Benoit. Nuit et réveil difficile pour moi, alors que mon bras ne me faisait plus mal à la fin de la semaine, la douleur s'est réveillé dans la nuit de vendredi à samedi et encore pire la suivante. J'hésite un moment à annuler la sortie mais impossible de manquer une occasion pareille. Je mets 3 couches de crème anti-inflammatoire, un daffalgan et on croise les doigts. Dans la voiture, la douleur s'est estompée et je n'y pense plus dès que nous sommes sur le vélo. Départ en direction du Cuvier, il y a un sacrée délégation de Ballancourt sur le parking. On zigzague dans le dédale de Cuvier avant de monter par le chemin où à ma grande surprise, personne ne me dispute la première place. Direction la zone secrète avec the famous dallounette. Elle est tellement famous, qu'on y retrouve tout Ballancourt. Ca donne une scène surréaliste où ce passage technique est transformé en autoroute un jour de départ d'été. Du coup, il faut prendre un ticket pour tenter le coup, ça nous prend du temps. Mais tout le monde descend avec des techniques variées. Je tente, bien que mon bras me provoque une légère appréhension : chute interdite, mais tout se passe bien, ce n'est pas le passage le plus fluide de ma carrière mais j'arrive entier. Nous repartons, en direction du Rocher Canon  où il s'avère difficile de localiser les singles dans ce sens, avec les fougères qui recouvrent tout. On trouve quand même et on enchaîne sur les Longues Vallées avec un zigzag sur la crête pour emprunter toutes les montées infernales du coin . Ca met de l'animation dans le peloton et nous permet avec JM & Benoit de confirmer une réputation de grimpeur qui ne cale jamais. Dans la remontée vers la Table du Grand Maître, ma chaîne se met à sauter. Je dois stopper, et je réalise avec l'aide de JM que mon pignon de 42 est ... tordu . La cssette était mal serrée et ça a suffit à faire vriller le pignon. On sort la pince, sans trop y croire. Je vais utiliser le 36 dans un premier temps avant de constater que malgré sa forme étrange, mon pignon de 42 est apte à terminer dignement sa carrière et tient miraculeusement le choc. Vestiges passés aussi, toujours le même trio qui passe sur le vélo. On revient par le Rocher Saint Germain pour reprendre la Grotte aux Cristaux. Passages sympas et fluides. Un petit coup de Magic Single pour remonter sur Denecourt et sa traditionnelle pause ravito. On prend le single en balcon qui mène à la Croix d'Augas, avec une descente d'escaliers où tout le monde dévale sans peur ( ou presque :-) ) . JM nous a préparé une variante dans le Mont d'Ussy, un must, super ludique, et qui passe sur le vélo. Bast nous sort une descente de la mort qui tue en épingles dont il a le secret pour corser un peu le final. On file sur Fontainebleau par le Mont Pierreux et un nouvel enchaînement de grimpettes, avant d'attaquer le single en balcon des Gorges du Houx par la montée la plus raide qui fait du dégât, et que Bast parvient à passer en pédales plates, bravo ! Direction le Mont Aigu , avec variante dalle pour s'y rendre. Le bras tire de nouveau beaucoup, je ne tente pas la dalle, je n'ai qu'un bras 1/2 pour tenir le vélo et je ne peux plus tirer ou pousser fort sur le guidon en cas de besoin. Montée au Mont Aigu, toujours aussi belle. Le GPS menace de rendre l'âme, batterie déchargée ( froid ? ) . Je l'éteint tout en lançant l'enregistrement de la trace sur mon téléphone pour avoir tout le parcours. Retour en coupant en direction de Barbizon. Mary & Pat sont un peu fatigués, et on finit par couper le groupe en deux sans le faire exprès, on aura beau revenir sur nos pas avec Bast, Mary , JM , Benoit et Alain ont disparu. Bast passe les rochers dans la descente d'Apremont qu'on prenait "quand on était jeunes". Bravo , trop fort ! Jusqu'alors seul Xav en était venu à bout. Retour aux voitures où tout le monde se retrouve. Mon bras me fait super mal, on salue tout le monde et on rentre avec Benoit, impossible de tenir le volant de la main gauche, mais ça va aller mieux pendant le trajet, il suffit que mon bras reste immobile. Belle sortie avec un super groupe, et un mix technique/physique bien sympa. Parcours exigeant à ne pas faire tous les dimanches quand même :-) . 48km, 1000m de D+ au GPS et 4h de roulage.

3 commentaires:

Bast Toch a dit…

Merci JP pour ce beau dimanche passé venir votre compagnie �� ça faisait un bail et c'est bien dommage. J'espère que ton bras va vite se remettre. Bast

Bast Toch a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Mary78 a dit…

Ouch ca douille encore sévère cette epaule !!! Ca s'en s'enflamme.
Glace glace
Merci encore pour les dalounettes en chocolat :-)
Pô fatiguée moua c'est mon velo qui est tout mou ;-) :-p